Train d’enfer pour Ange rouge – Franck Thilliez
★★★☆☆

     Bonjour bonjour ! Cette fois je viens vous parler d’un livre d’un auteur que j’adore ! J’ai réussi à trouver pas mal de ses bouquins en brocantes alors je suis plutôt contente. Je me suis dit que j’allais les lire dans l’ordre chronologique de la série Franck Sharko, alors voici le premier. Honnêtement j’ai mis vraiment très longtemps à le lire, je n’arrivais pas à rentrer dedans ..
     Voici le résumé: Un cadavre est retrouvé en morceaux aux environs de Paris. La victime a été mutilée, décapitée & mise en scène morbidement. Le commissaire Franck Sharko est envoyé sur les lieux. Quant à lui, sa femme a disparu six mois auparavant & depuis, il n’a eu aucun signe de vie, aucune demande de rançon. Cette nouvelle affaire va repousser le commissaire au plus loin dans ses retranchements ..

     Alors tout d’abord, j’ai déjà lu trois des romans de Franck Thilliez donc je connais son univers, sa plume, & tout ça me plaît. Ce roman ne déroge pas à la règle, bien qu’ils soit sorti avant les trois autres que j’ai lus. Tout est toujours trash, cru, dérangeant. On va toujours plus loin dans les vices humains. Seulement, je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans. Peut-être n’avais-je pas envie de lire un thriller à ce moment-là tout simplement. Bref. L’histoire porte sur le côté sexe sado-maso, sur les choses effroyables que les humains sont capables de faire. & comme toujours, l’auteur est très bien renseigné à propos des sujets sur lesquels il écrit. C’est ce qui fait la différence avec tout autre thriller à mon goût. On apprend des choses, & c’est ce que j’aime. De plus, je n’arrivais vraiment pas à savoir qui pouvait-être le coupable, jusqu’à ce qu’il soit dénoncé. D’autant plus que la fin n’est pas tirée par les cheveux non plus. Bref, un bon petit thriller plutôt prenant.

     Si vous aimez Franck Thilliez, vous aimerez ce roman. C’est tout lui. Âmes sensibles, s’abstenir.

     En voici un petit passage que j’ai apprécié:
« – […] Connaissez-vous le livre de Job ?
– Pas plus que ça.
– Il a été rédigé avant ceux de Moïse. Job y raconte l’histoire d’un homme mis à l’épreuve par Dieu, en sept points principaux axés sur des concepts de souffrance, de Bien et de Mal. Dans certaines épîtres, nous sommes les fermiers de Dieu. Nous ne pouvons être glorifiés aux yeux du Seigneur qu’en subissant l’épreuve, le fermier représente celui que la longévité et la rudesse de l’épreuve n’altèrent pas, un symbole de courage ; il endure la souffrance en silence.
– Et le phare ?
– Prenez un phare en pleine mer. Par une nuit calme, pouvons-nous affirmer que l’édifice est ferme ? Non. Par contre, si la tempête se déchaîne sur lui, alors nous saurons s’il tient bon. L’épreuve reflète la nature profonde des choses, c’est le miroir de la personnalité ! »

Bonne lecture ! 🙂

Publicités