Quand souffle le vent du nord – Daniel Glattauer
★★★★☆

     Salut ! De bonne humeur pour vous parler de ce livre que j’ai adoré ! Ce n’est pas un coup de cœur, pour ça que je n’ai pas mis cinq étoiles, mais presque ! J’ai participé à un swap organisé sur Instagram & la personne avec qui je l’ai fait (Hélène si tu passes par là, merci encore !) m’a envoyé ce petit livre que je ne connaissais pas du tout. Elle m’a également prévenue que si j’aimais, il y avait une suite ..
     Pour ce qui est de l’histoire, Emmi Rothner envoie un mail par erreur à Leo Leike. Ce dernier le lui signale puis, peu à peu, les deux protagonistes vont engager un dialogue. Ils s’entendent plutôt bien & l’intérêt pour l’autre grandit de mail en mail .. Seulement, Emmi est mariée, & Leo se remet douloureusement d’un chagrin d’amour. Malgré cela, les mails continuent, les sentiments grandissent, mais qu’en est-il de la rencontre ?

     Alors comme je vous l’ai dit plus haut, j’ai adoré ce livre ! D’une part parce qu’il est constitué uniquement de mails, donc de dialogues. Même si certains passages sont un peu longuets, on ne s’ennuie pas. Ensuite parce que les personnages sont parfaits ! Je me suis totalement reconnue en Emmi. Leo quant à lui est un peu l’homme que toute femme rêve de rencontrer. On sent la vraie relation qui s’installe car les sentiments qui naissent sont réels, malgré la relation virtuelle. On les sent tiraillés quand quelque chose ne va pas. & l’avantage des mails par rapport aux lettres, c’est que les réactions sont plus instinctives, moins réfléchies. On écrit ce qu’on pense, on appuie sur une touche & hop, plus possible de faire marche arrière. & la fin .. Cette fin est terrible ! Enfin bref, je ne peux pas trop vous en dire plus pour ne pas vous gâcher des petites surprises alors je vais m’arrêter là.

     Une chose est sûre, c’est que je veux lire la suite de ce bouquin parce que ce n’est pas possible de rester là à ne pas savoir ce qui va arriver à Emmi & Leo ! Si vous trouvez ce livre, n’hésitez surtout pas & lisez-le !

     Comme toujours, voici un petit passage:
« Trois jours plus tard
Objet: Un manque
    Cher Leo, quand vous ne m’écrivez pas pendant trois jours, j’ai deux réactions: 1. Je suis étonnée. 2. Je ressens un manque. Ce n’est pas très agréable. Faites quelque chose ! Emmi.

Le jour suivant
Objet: Enfin envoyé !

Chère Emmi, pour ma défense, je vous ai écrit des mails tous les jours, mais je ne les ai pas envoyés. Non, au contraire, je les ai tous effacés. Je suis arrivé à un moment délicat de notre dialogue. Elle, cette Emmi qui chausse du 37, commence peu à peu à m’intéresser plus que le cadre de notre discussion ne le permet. Et quand elle, cette Emmi qui chausse du 37, déclare sans préambule: « Nous ne nous verrons probablement jamais », elle a bien sûr tout à fait raison, et je partage son point de vue. Je trouve cela très très intelligent de partit du principe que nous ne nous rencontrerons pas. Je ne veux pas que notre conversation tombe au niveau d’une discussion de petite annonce ou de chatroom.
Bien, et maintenant j’envoie enfin mon mail, pour qu’elle, cette Emmi qui chausse du 37, ait au moins quelque chose de moi dans sa boîte. (Je sais que le contenu n’est pas très palpitant, mais ce n’est qu’un fragment de ce que je voulais vous écrire.) Je vous embrasse, Leo. »

Bonne lecture ! 🙂

Publicités